EREDI* - Port Vendres, 2018

*Les heritiers

Joseph quitte Alger en 1962 sans avoir le temps de faire sa valise. 

 

Quelques mois plus tôt, il envoie sa femme et ses 3 enfants, dont son fils Victor, en France, car la situation politique en Algérie l'inquiète. La famille Lucido est installée en Algérie depuis plusieurs générations, et Joseph espère pouvoir y rester, mais la déclaration d'indépendance de l'Algérie change tout. Du jour au lendemain, il prend son bateau et se dirige vers la France. Il choisit Port-Vendres pour les relations marchandes déjà existantes entre l’Algérie et Port-Vendres.

 

Une nouvelle vie commence, elle fait écho à ce qu'ont vécu ses ancêtres en quittant la Sicile au milieu du 19ème siècle. Cette première migration due à une situation économique difficile en Italie ne parvient pas à rompre le lien fort de la famille avec la pêche. Pêcheurs sur cinq générations, aujourd'hui il reste Franck, son père Victor et son grand-père Joseph.

 

Tous les jours, Victor et Joseph attendent Franck au port, le dernier pêcheur de la famille encore en activité. Depuis toujours, ils allaient au Mirador de Port-Vendres pour s'assurer que le bateau rentrait sain et sauf de la pêche. Depuis, Victor a fait installer une statue de la vierge Marie au Mirador. Orientée vers l'Est elle accueille les bateaux arrivant à Port-Vendres.

 

L'activité de pêche de Franck a beaucoup changé depuis 15 ans. A l'époque où Victor et Franck travaillaient ensemble sur un chalutier, ils pêchaient beaucoup d'anchois et de sardine. Aujourd'hui, il reste peu de chalutiers et une dizaine de bateaux de pêche. Le contexte écologique et économique rend le travail plus ardu, mais la décision d'être pêcheur reste évidente pour Franck. C'est son héritage.

 

La mer est le centre de la vie chez ces trois hommes. Ce projet raconte la mémoire vivante de cette famille autour du lien que représente la pêche dans leur histoire. Un symbole de la fierté familiale, de la relation à la tradition, du soutien les uns vers les autres.

 

L'histoire de cette famille s'inscrit dans une histoire plus globale de Port-Vendres, où beaucoup de familles de pêcheurs « Pieds-noirs » se sont installés lors de l'exode de la guerre d'Algérie.

 

A travers les migrations, les changements économiques et culturels, ainsi que les générations, la pêche reste un élément constant de ce territoire.

BestOfParis2018.png
This-is-reportage-white-circle-768x768.p

Photographe de portrait, événementiel, Paris et France entière

Mentions Légales                     Copyright Dagmara Bojenko 2019